Annexes - Le virus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
The Survivor
Fondateur
Métier : Casse-pied en chef
Informations : We made it. We can make it. We can. We're the ones who live.

Véhicule : Une trottinette
Ven 3 Nov - 14:51


Le virus


Il semblerait qu'il ne s'agisse que d'une simple grippe.

On pensait qu'elle n'était que saisonnière. Tout le monde pensait que c'était une nouvelle souche qui serait rapidement maitrisée. Qu'encore une fois, nous trouverions un vaccin dans les semaines suivantes.

Tout le monde se trompait.

Les symptômes avaient pourtant l'air proches de ceux d'une grippe lambda. Chutes de tension, fatigue, fièvre intense, toux, courbatures, le tout accompagné parfois de délires et d'hallucinations dans les cas les plus graves qui méritaient une hospitalisation. Puis, la mort. Ce virus était bien plus fort que les autres. Bien plus meurtrier. Rappelant avec douleur les épidémies racontées dans les livres d'histoire.

D'après de récentes études le virus, H13N8 comme l'appellent les scientifiques, serait apparu en raison d'une mutation induite par les traitements utilisés contre la grippe saisonnière de l'Homme. Et de ce fait, il n'est transmissible qu'au sein de la même espèce : l'être humain.

Il passe d'une personne à l'autre par le biais d'un contact entre une muqueuse ou encore une plaie et un liquide biologique. Le sang, la salive, les fluides corporels intimes, sont différentes voies de contamination. De ce fait, ingérer l'un de ces liquides reviendrait à provoquer la contraction du virus dans notre organisme. Une morsure est d'ailleurs un autre des facteurs de transmission. Qui dit morsure profonde dit forcément plaie et salive.

Le gros problème c'est qu'il y a un après. Oui, un peu comme « l'after » que vous organisez pour que la fête ne s'arrête jamais. Sauf que dans ce cas précis, il s'agit de ce qu'il se passe après que la personne ait succombé au virus.

Si le décès s'est passé après quelques jours de longue et intense maladie, le réveil s'effectue généralement au bout d'une ou deux bonnes heures. Si la grippe a été fulgurante, cela peut aller bien plus rapidement. Quelques minutes, à peine.

Une fois que le « réveil » s'est effectué, les choses semblent relever de la science-fiction pure et simple : Dans les premiers temps, la décomposition des chairs se ralentit, permettant ainsi de maintenir une certaine mobilité. Pendant les premières heures, quarante-huit au maximum, le sujet peut même courir. Bien évidemment, lorsque la décomposition s'avance et devient trop importante, il est alors impossible pour le ranimé d'aller à une allure plus rapide que la marche. Les muscles s'atrophient, pourrissent.

En réalité, il n'est motivé que par sa faim : Le cervelet est la dernière zone du corps à être irriguée. Celui-ci attise l'agressivité du non-vivant et le pousse à se nourrir coûte que coûte. Il n'y a plus rien d'autre qui compte pour lui. S'il se nourrit, il garde sa vigueur même s'il continue de pourrir. S'il n'y parvient pas, il s'affaiblira et aura plus de mal à se déplacer. Mais son agressivité augmentera encore et il sera prêt à tout pour parvenir à ses fins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://z-apocalypse.forumactif.com
 
Annexes - Le virus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le plus grand virus jamais connu
» Un virus internet piège un pédophile allemand...
» Déclarons la guerre au virus!!!!!!!!!
» le virus vampirique.
» Virus du 7 mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Apocalypse :: Officialdom :: Principe du Jeu :: Univers-
Sauter vers: