Animation - Trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
avatar
Lupe Sanchez
Modératrice
Métier : Agent immobilier
Informations : Adore le sport | Mesure un mètre soixante cinq pour cinquante deux kilos | A un tatouage derrière l'oreille gauche (date à laquelle elle a vaincu la maladie étant enfant) | A une cicatrice aux côtes (à droite) à cause d'une chute dans une vitrine au cours d'une effraction à l'adolescence | A perdu son fiancé et son bébé il y a plus d'un an | A une peur bleue des hôpitaux | Fume même si elle essaie de se convaincre qu'elle veut arrêter | Chante depuis qu'elle est enfant, c'est sa passion | Est pansexuelle | Préfère le salé que le sucré | A presque une addiction au café


Véhicule : Dodge Charger 1976
Inventaire : Un canif
Mar 30 Jan - 11:08



J'ai l'impression que ça fait une éternité que je n'ai pas mis le nez dehors. Pourtant ce n'est pas le cas étant donné que je vais tous les jours travailler. Mais là, ce n'est pas pareil. Je ne sors pas pour aller faire quelque chose que je suis obligée de faire. Je ne sors pas pour aller couvrir nos arrières, en particulier ceux de ma grande sœur. Ce n'est pas un reproche que je lui fais là, elle n'a pas de chance c'est tout. Il fallait trouver une figure à blâmer pour cette histoire et malheureusement c'est la sienne qui se trouvait face caméra. Depuis j'ai l'impression que sa vie est devenue un enfer. Encore plus qu'elle ne pouvait déjà l'être avant, avec son boulot et tout le reste. En tout cas, là, je sors pour me changer les idées. Pour me donner l'impression de respirer à nouveau. Comme si j'avais besoin de ma dose d'air frais pour réussir à supporter l'air presque irrespirable que je dois laisser entrer dans mon organisme en temps normal.

« J'y suis déjà moi, j'viens d'arriver au bar et c'est super bien gardé. Tu pourras venir si tu veux tout à l'heure. J'pense que ça te ferait du bien, et y'a pas l'air d'avoir de journalistes dans le coin. » Dis-je au répondeur du téléphone de ma grande sœur. Raccrochant rapidement à la suite, je fourre mon portable dans mon sac à main avant de me diriger vers l'entrée du bar en question. Les militaires à l'entrée me saluent avant de m'ouvrir même la porte et de me souhaiter une bonne soirée. Et bien, il faut dire que je n'imaginais pas ça comme ça.

Entrant à l'intérieur, je me dirige presque immédiatement vers le comptoir pour me commander une margarita. Oui c'est cliché, et oui c'est mon cocktail préféré. Un problème ? Quelqu'un ? Tant mieux. Soufflant un coup, je saisis ensuite ma consommation tout en tendant un billet au serveur pour payer. Il ne me faut pas longtemps ensuite pour me retourner, prendre appui sur le comptoir et tremper mes lèvres dans ma boisson tout en regardant autour de moi si je reconnais des visages. Avec un peu de chance, en plus de me faire penser à autre chose, cet endroit me permettra de voir des gens que je connais ou même rencontrer de nouvelles têtes. On sait jamais.



watch out for that bitch called karma
©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ayden W. Maddox
Administrateur
Métier : Inspecteur de police
Informations :

◘ Est marié avec Reese, sa coéquipière, depuis le 10 mai
◘ Proche de son frère Seth et de leur mère. A contrario, il refuse de parler à son père mais fait quand même l'effort d'échanger parfois avec Dylan, son demi-frère.
◘ Est très renfermé niveau sphère professionnelle
◘ Aime cuisiner, aime les sensations fortes
◘ Déteste les bruits répétitifs
◘ Prend des médocs pour calmer ses maux de tête et en abuse parfois
Véhicule : Ford Taurus 2014
Inventaire : Beretta 96 + matraque téléscopique
Mar 30 Jan - 16:41

Un bar, un billard, une bière. Le plan de soirée parfait pour deux agents. Couverture parfaite pour deux amants qui voulaient passer un peu de temps ensemble. Ayden n'avait pas été difficile à convaincre et s'amusait même plutôt bien de se laisser traîner dans des endroits qu'il ne fréquentait plus depuis longtemps. En même temps, le jeu valait la chandelle puisque les deux agents s'étaient lancés un défi aussi puéril que stupide. Celui qui perdait le jeu se retrouverait en costume lapin et bon dieu qu'ils avaient un égo tellement surdimensionné, l'un et l'autre, qu'ils se battraient pour être le vainqueur. Ceci dit, c'était aussi ça, le but de ce rendez-vous, juste profiter. En gardant ses distances pour éviter les regards des collègues, s'il y en avait, et les rumeurs sur leur relation.

Néanmoins, le français ne pu s'empêcher de regarder autour de lui, histoire de voir s'il y avait des têtes connues. Pas facile cependant, quand on voyait la densité de gens dans chaque recoins de l'établissement. Au moins, on ne pouvait pas dire que le patron des lieux finirait avec un trou dans les caisses. Le regard azuré de l'homme se porta sur un visage familier. Anton. Sourire en coin, il salua son ami d'un geste de la main et revint donner son attention à Reese qui était déjà de retour. D'un geste complice, il prit la bouteille et vint trinquer avec la brune en lui tendant une queue du jeu en l'invitant à commencé puis qu'il avait mit en place la table. "Allez fillette, il est temps de mordre la poussière !" fit-il en ricanant avant de prendre une gorgée de la boisson ambrée.

Ses yeux bleus se posaient parfois sur la demoiselle avec un sourire reconnaissant. En fait, ça lui faisait du bien, même s'il ne voulait pas l'admettre, de partager des instants comme celui-ci. En fait, ça donnait presque l'impression qu'ils n'avaient pas de grain, pas un fusible grillé ou même que les nombreuses disputes étaient anodines. Cette soirée semblait être une nouvelle étape pour eux et cela semblait plutôt prometteur.


That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Max Anderson
Modératrice
Métier : SWAT et Police de Boston (BPD)
Informations :
Véhicule : Dodge Challenger de 75
Inventaire : Pistolet 'Kimber of America', Fusil à pompe et couteau militaire
Mar 30 Jan - 21:17


Animation - Trouble



Passant sa main dans ses cheveux à l’approche du bar, Max ne peut s’empêcher de soupirer. Pourquoi avait-elle accepté d’aller à cette soirée déjà ? Ah oui, pour se vider la tête, penser à autre chose que le boulot… Mouais, pas sûre que ça fonctionne correctement cette connerie, encore moins quand une rangée de gros bras se trouve devant le local en question, armes à la ceinture prêt à toutes éventualités. Et dans éventualités ce qui est redouté est loin d’être l’arrivée d’un gang adverse mais plutôt des contaminés. La brune se mordit la lèvre, il fallait vraiment qu’elle oublie cela pour une soirée. Cela faisait des semaines qu’elle n’avait pas vraiment pris du temps pour elle, alors ce n’était pas pour le passer à penser au boulot. Passant devant la multitude de marines qui étaient sagement postés à l’entrée, elle rougit légèrement quand ces messieurs la salut. Max n’a jamais aimé cela d'être remarqué, elle préfère largement se faufiler sans qu’on ne la voit, hélas pour ce soir c'est raté.

En franchissant la porte, la musique qu’en percevait à l’extérieur se fait plus forte. Malgré cela elle est agréable, dans le genre rock un peu jazz ce qui met une ambiance joviale à l’intérieur du bar. La foule y est entassée et la policière ne s’attendait pas à voir autant de monde mais en y réfléchissant, avec le couvre-feu les sorties se faisaient rare pour tout le monde. Une soirée d’annoncer en toute sécurité, forcément que la moitié de la ville aurait voulu s’y trouver même si Max n’espérait pas cela. Se faufilant à travers la foule, elle chercha des têtes familières. Elle en trouva quelques-uns, néanmoins Reese au fond de la salle au billard avec... Ayden ? Haussant les épaules, elle cherche la présente d’autres personnes du genre d’Isaiah ou de Tyler mais n'aperçoit ni l’un, ni l’autre.  Ses collègues qui lui avaient proposés de venir n’étaient pas encore là, eux non plus. Résignée, elle se décide à rejoindre le comptoir pour au moins y commander un truc à boire. Arrivée au bar, elle se penche légèrement en avant pour commander une bière à l’homme qui se trouve derrière celui-ci.








I'm bad at love, but you can't blame me for tryin'. You know I'd be lyin' saying you were the one, that could finally fix me. Lookin' at my history, I'm bad at love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Susana L. Sanchez
Administratrice
Métier : Epidémiologiste
Informations :

A grandi à Boston » Partie s'installer à Atlanta pour ses études » Parle couramment Espagnol » Originaire de Cuba » Divorcée, a une fille de cinq ans, Luz » S'occupe seule de Luz » Son travail lui prend beaucoup de temps » Fait tout pour mener sa vie professionnelle et sa vie privée de front » Ne dort pas beaucoup » Tient très bien l'alcool » Déteste la cigarette » Tombe rarement malade » Eloignée de sa famille depuis quelques semaines à cause d'un déchaînement médiatique qui la met en danger » Désespère de trouver un remède au virus » Annexes


Véhicule : 4x4 Jeep
Inventaire : Flacon de solution hydroalcoolique (50 mL, environ 40 utilisations), Kit de premiers soins (4 compresses stériles, produit désinfectant, 8 pansements, 2 bandages), Demi-masque filtrant anti-particules (FFP3) : filtre 99% des particules
Mar 30 Jan - 21:32

Elle écouta le message de sa petite sœur, le cœur gros. Elle pouvait quitter son travail sans passer par la case escorte et hôtel, exceptionnellement. Sa quarantaine finirait forcément à un moment, et elle sentait qu’elle tirait sur la fin. Lèvres pincées, elle raccrocha son téléphone en levant le regard vers son collègue. Il était déjà tard, trop pour s’éterniser, et de toute façon ils n’avançaient plus sur rien depuis longtemps. William hocha la tête :

« Tu lâches ton escorte. » Demanda-t-il.
« S’il y a un moyen d’avoir une soirée tranquille, je prends… » Souffla-t-elle, exténuée. L’homme hocha la tête :
« Tu la mérites, va y. » Abdiqua-t-il.

Elle ne mit pas longtemps à quitter le laboratoire, prendre le large et arriver jusqu’au bar en question. Et elle constata par elle-même qu’en effet, les lieux étaient bien gardés. Ça permettait d’être tranquille, au moins d’esprit. A l’intérieur, son regard sonda la pièce, cherchant le visage de sa sœur qu’elle capta près du bar. En quelques grandes enjambées, Susana fondit dans les bras de Lupe, qu’elle enlaça avec ferveur, tout contre son cœur :

« Qu’est-ce que ça fait du bien de te voir ! » S’enthousiasma-t-elle alors qu’un grand sourire perça sur ses lèvres. Elle ne voulait pas la lâcher. Pour autant, elle fut contrainte au bout d’un moment, le cœur plus léger : « Comment tu te sens ? ça va ? Et Luz ? » Elle avait l’impression que ça faisait une éternité.


Guilt makes people do stupid shit. See, I hate that. I want everything to be my fault. Good or bad. Means I have some control. Obviously. But it keeps me dreaming I can change things for people. ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cara Walker
Modératrice
Métier : Chef d'un réseau de trafic d'armes
Informations : Mesure 1m70 pour 55 kilos | Est bisexuelle mais est généralement plus attirée par les femmes | S'est engagée à l'armée dès la sortie du lycée | A de nombreux tatouages (plus de 60) sur le corps, beaucoup servant à dissimuler des cicatrices | A été torturée lorsqu'elle était à l'armée et est devenue trafiquante d'armes suite à ça | Adore les bonbons | Déteste le chocolat noir | Allergique aux poils d'animaux


Véhicule : Ford Mustang 1967
Inventaire : Meu soc .45, Vector 45, Benelli M4
Mer 31 Jan - 2:15



Un grand sourire aux lèvres, j'avance avec les mains dans les poches vers le bar où se tient la soirée qui a réussi à trouver un moyen de contourner le couvre-feu. Comme si j'allais m'empêcher d'assister à ça, de potentiellement faire des rencontres intéressantes et de pouvoir retrouver des têtes que j'avais pas vu depuis un moment. Je dois dire que je dois presque retenir un ricanement lorsque les militaires présents devant la porte pour la sécurité me souhaitent une bonne soirée tout en m'ouvrant la porte. S'ils savaient. J'imite un rapide salut militaire, me replongeant quelques instants une éternité auparavant, avant de rigoler et d'entrer en les remerciant tout de même. Oui bon, je reste polie quand même.

A peine à l'intérieur, je remarque que je suis loin d'être la seule à avoir sauté sur l'occasion de me changer les idées et de profiter d'une entorse à la loi « autorisée » pour rester hors de chez moi après 22h. A vrai dire, j'en aurais presque du mal à me frayer un chemin jusqu'au bar pour commander ma bière. Lorsque enfin je récupère ma commande, j'ai déjà largement eu le temps de repérer l'endroit où je comptais débuter la soirée. Un jeu de fléchettes était, pour l'instant, inoccupé et c'était une bonne raison pour me dépêcher d'aller prendre la place. J'aime bien ce jeu, je me souviens des heures passées à tirer nos fléchettes sur la cible accrochée sur la porte du garage avec mes parents quand j'étais petite.

Alternant entre tir de projectiles et gorgées de bière, je mets un petit peu de temps à remarquer que des gens sont en train de s'approcher de moi. Je doute que ça soit pour moi, vu que j'arrive à entendre des bribes de leur conversation et qu'ils parlent des fléchettes. Je m'arrête donc quelques instants, attrapant ma bouteille avant de me tourner vers eux et de les observer. Ils semblent être trois, de là où je suis. Une jeune femme, brune et qui ne doit pas être très loin de mon âge, qui semble surveiller assez intensément une autre brunette qui doit être plus jeune de quelques années. Et qui est en train certainement de se faire draguer par le type avec qui elle discute.

Lorsque ce petit groupe se rapproche enfin, j'en profite pour « passer à l'attaque » comme on dit. Parce que oui, j'ai largement eu le temps de les étudier tous les trois, et sans vouloir passer pour une perverse obsédée, la plus jeune est celle qui m'attire le plus. Je sais pas, elle a l'air d'avoir cette timidité particulière qui me fait souvent craquer. Eh oh, arrêtez de me juger. « Désolée, j'ai entendu que vous parliez de jouer alors... On a qu'à jouer tous ensemble. » Dis-je à l'attention des trois personnes que je venais d'aborder sans grande délicatesse. Mais là, mon regard se pose sur la jeune femme qui discutait avant avec l'homme, et je lui offre un sourire quelque peu charmeur. Et ma voix s'y accorde naturellement. « T'as qu'à prendre les miennes, y'a pas assez de fléchettes pour tout le monde sinon. Au fait, moi c'est Cara. »

Oui, je suis directe. Mais en quoi est-ce que c'est un défaut, au juste ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lupe Sanchez
Modératrice
Métier : Agent immobilier
Informations : Adore le sport | Mesure un mètre soixante cinq pour cinquante deux kilos | A un tatouage derrière l'oreille gauche (date à laquelle elle a vaincu la maladie étant enfant) | A une cicatrice aux côtes (à droite) à cause d'une chute dans une vitrine au cours d'une effraction à l'adolescence | A perdu son fiancé et son bébé il y a plus d'un an | A une peur bleue des hôpitaux | Fume même si elle essaie de se convaincre qu'elle veut arrêter | Chante depuis qu'elle est enfant, c'est sa passion | Est pansexuelle | Préfère le salé que le sucré | A presque une addiction au café


Véhicule : Dodge Charger 1976
Inventaire : Un canif
Mer 31 Jan - 2:31


Je sais que ça peut paraître étrange, mais j'ai l'impression que vraiment ça me fait déjà du bien d'être ici. D'avoir pris le « risque » de sortir ce soir. On ne sait jamais ce qui peut arriver après tout. Surtout en ce moment. C'est pour cette raison que j'ai décidé de ne pas emmener Luz avec moi, même si l'idée m'avait effleuré l'esprit. Mais ce qui est sûr c'est que je ne l'ai pas laissée toute seule à la maison. Loin de là. Ni laissée avec n'importe qui. Ma nièce est actuellement entre de très bonnes mains, qui savent parfaitement prendre soin d'elle. J'ai déjà pu le constater de nombreuses fois. Ma meilleure amie est quelqu'un de très doux et de très attentionné. Pas du tout du genre à trahir la confiance de ses proches. C'est pour ça que je lui ai demandé de me rendre ce service et, comme elle ne comptait de toute façon pas sortir ce soir, elle m'a presque fait partir à coups de pied au cul pour être certaine que j'allais me changer les idées.

Sirotant ma margarita en appréciant chacune des gorgées qui coulaient dans ma gorge, je finis par voir émerger de la foule un visage que j'ai l'impression de n'avoir pas vu depuis des lustres. Elle a quand même pu venir. Posant immédiatement mon verre, j'ai à peine le temps d'écarter les bras que ma grande sœur vient déjà m'offrir une étreinte des plus chaleureuses, dans laquelle je me perds quelques instants. J'en refuserais presque de la lâcher. Si un petit rictus étirait auparavant mes lèvres, c'est à présent un grand sourire qui illumine mon visage. Et la joie que je ressens semble être totalement partagée par mon aînée.

« J'ai l'impression que ça fait une éternité ! » Dis-je presque dans un soupir de soulagement. « Un peu fatiguée mais j'dois dire que j'ai déjà l'impression de respirer un peu mieux d'être ici ! Mais dans l'ensemble ça va. Et Luz va bien, tu lui manques évidemment mais je pense tout autant qu'elle te manque à toi. D'ailleurs elle m'a demandé plusieurs fois si tu m'avais dit quand est-ce qu'on irait à Disney ensemble ! C'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde ça ! » Un rire franc s'échappa de ma gorge alors que j'appelais le serveur pour qu'il vienne prendre la commande de Susana. « Leana est avec elle ce soir, je sais déjà que tout se passera bien. Après tout elle aurait dû être marraine de ma fille si les choses avaient été autrement, alors ça te prouve à quel point elle est digne de confiance si tu en doutes encore ! Enfin, faut te changer les idées ! J'te paie un verre et t'as pas le droit de dire non chérie ! » Ajoutais-je avant de lui désigner le serveur de la main, ce dernier attendant de savoir ce qu'elle comptait prendre.



watch out for that bitch called karma
©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taron G. West
Modératrice
Métier : Barman / Ex Marine
Informations : BLBLBLBLBLBLBL
Véhicule : Mustang Fastback GT 1967
Inventaire : Smith & Wesson SW1911 + Couteau de la Navy
Jeu 1 Fév - 9:43

Tout d'suite demoiselle ! Un grand sourire aux lèvres pour Taron et cadeau de la maison pour la première jeune femme qui vient lui commander un verre sans alcool. Au vu de son air un peu chétif, ca ne devait pas être le style à s’enivrer dans une soirée bar. Alors pourquoi était elle venu ? Très bonne question. Mais comme par un heureux hasard, un second client lui demanda le même genre de boisson. Et qui plus est payait la consommation de la petite brune. Taron sourit de plus belle en servant les deux personnes et se dit que ça pourrait bien finir en plan drague ce truc là ! Voilà ce que voulait le barman, voir les gens s'amuser et profiter de cette soirée dans toutes les directions qu'ils décidaient !

Les minutes avançaient et le bar ne désemplissait pas. Ce fut le tour de Reese qu'il dévisagea en commandant deux verres -avait elle trouvé chaussure à son pied?- puis se marra à son clin d'oeil. Ouais, pour sur, la farouche enquêtrice avait une touche et pas des moindre au vu de sa mine réjouit. Lorsqu'Anton débarqua, le patron s'exclama fièrement et s'approcha de lui pour lui tendre la main et la serrer comme un frère d'arme.

Et voilà le p'tit français !! Sérieusement tu m'as fait attendre ! Quand j'te voyais pas arriver, j'me suis presque demandé si t'avais peur de r'mettre les pieds ici !

Rire franc du barman qui prit une pause dans les services et laissa le travail aux extras. Ils s'en sortaient très bien et l'homme se promit de bien les récompenser en fin de soirée. Cependant, vu que son bar était toute sa vie, le patron gardait les jeunots en vu et les surveillait du coin de l'oeil. Faire attendre des clients n'étaient pas le genre de la maison alors s'il y avait un loupé de leur part, Taron s'en chargerait volontiers. Mais pour l'heure, il tapa la discut' avec ce bon vieux Anton.

Alors dude, t'étais passé où ? Ca doit faire une semaine que j't'ai pas vu traîné ton cul dans mon bar !
La gueule d'ange tira une moue triste sans pour autant sourire largement par la suite. Il resta là bien cinq bonne minute avant de s’interrompre en voyant deux jeunes femmes arrivés. Bien sur, tout ceux qui connaissait le loustique connaissait son penchant pour les jolies dames et ce fut sans attendre qu'il quitta la conversation alors que le français avait l'air lancé dans un grand discours. Il crut entendre une insulte dans son dos mais ne fit même pas attention, trop submergé par la beauté des deux arrivantes. Il décida d'abord de s'occuper de la métisse. Le cocktail prêt, le bonhomme se pencha sur le bar, sourire de tombeur à la tronche.

L'homme n'eut même pas le temps de commencer qu'une autre jeune femme qui lui ressemblait fortement se jeta dans ses bras. Il attendit quelque seconde avant d'attendre pour servir à peut être... sa sœur ? Ca aussi c'était ce qu'attendait l'homme durant cette soirée. De la joie, des retrouvailles, des amitiés et peut être plus si affinité. Un clin d'oeil aux deux sœurs et le patron se pencha sur le bar.

Mesdames. Taron présenta une autre marguarita pour l'arrivante. Cadeau de la maison !

Taron s'éloigna ensuite, la satisfaction à la tronche et s'approcha de la seconde beauté qu'il avait remarqué plus tôt. Penché sur le comptoir elle attendait depuis bien une minute, et ce n'était pas acceptable. Prenant une commande au passage, le patron recommença son numéro de charme face à Max.

Vous m'désirez demoiselle ? La blague du gérant ne fit rire que lui mais il s'en foutait royalement. Tient, d'ailleurs, d'un coup d'oeil rapide sur la salle, le gérant aperçoit Cara. Et même pas elle était venu l'embrasser cette salop'rie. Reportant son attention sur la jeune femme et après avoir servit la commande, Taron s'accouda au comptoir. Nous avons tout c'que vous désirez. Il suffit juste de demander. L'allusion n'était absolument pas dissimulé, le fameux jeu douteux de l'ex marines faisaient rire beaucoup de gens. Et Non loin, d'eux, Anton et le vieux Gin s'esclaffaient comme pas permit en l'observant. Il savait très bien ce qu'on pouvait dire sur son dos mais si ça lui passait à 15km au dessus de lui, c'était presque peu dire. Et puis si tout l'monde pouvait s'éclater et en profiter ce soir, pourquoi pas lui ?



La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Wesley I. Brewster
Administrateur
Métier : Éducateur spécialisé
Informations : ► Son nom de naissance est Angus Collins, identité qu'il déteste quand même un peu et il est Irlandais
► Il a été adopté par Janice Brewster à 18 ans.
► Il était semi-pro en tennis
► Il est bisexuel et est actuellement célibataire après une relation avec un homme
► Il boitille légèrement parce qu'il a été victime des attentats de Boston en 2013
► Il aime aider les gens et est particulièrement optimiste
► Son péché mignon, c'est la bière
Véhicule : moto Yamaha R6
Inventaire : Batte de baseball
Jeu 1 Fév - 11:42

Wes avait débarqué à l'ouverture et ça l'amusait toujours autant de voir les gens rentrer dans l'établissement en se demandant comment c'était, ce qui y était servit, les prix. Souvent il y avait des groupes d'amis, des amoureux ou des célibataires. L'avantage de ce bar c'était ça, la possibilité de découvrir de nouvelles têtes ou d'autres habitués. Mais bien sûr, quand on était habitué de la maison, on connaissait forcément Taron et son penchant pour les blagues qui n'en étaient pas. "J'suppose qu'il fallait comprendre une vanne mais comme d'hab, c'était naze alors désolé mais j'vais pas rire." répondit l'irlandais en prenant appuie sur son coude, retenant un sourire moqueur. Il souleva le coude pour une gorgée de houblon avant de reprendre sur un "Et puis mon chéri bosse, lui, au lieu de saouler les gens et défier la loi." sur un ton presque ironique puis il se mit à rire. "Et moi, je profite de la vie. A la tienne, bro !" fit-il enfin en revenant avaler quelques gorgées de son nectar préféré.

Le bar était la meilleure des planques. On pouvait jauger les gens, choisir sa prochaine proie ou simplement les admirer pour une raison ou une autre. Pour le coup, ça devenait de plus en plus difficile du fait que l'endroit devenait noir de monde. Même les serveurs peinait à s'en sortir entre les commandes à apporter ou à retenir. Avalant la dernière gorgée de sa peinte, Wes se campa sur ses jambes et prit le plateau vide, non loin de lui. "J'bosse pas gratos !" dit-il à son ami pour ensuite slalomer entre les tables et les personnes qui possédaient des verres vides. Il s'arrêta rapidement auprès des quelques personnes qu'il connaissait afin de les saluer et revint au comptoir, chargé comme une mule. Là, il vit Taron en tentative de discussion avec une jeune femme et l'européen leva les yeux au ciel. "Hey dis donc, Don Juan de pacotilles, arrête de saouler la dame ou tu vas te choper une plainte pour harcèlement !" plaisantait Wesley en venant se tourner vers la dame en question avec un sourire amical. "Désolé pour lui, les vapeurs d'alcool le rendent lourd. On se connait, non ?" demandait le petit brun.

Quelques secondes s'écoulèrent avant de laisser son sourire s'agrandir un peu plus. "T'es la pote de Heather Moore, non ? Enfin sa colloc, je crois !" Tranquillement, Wes présenta son verre vide à un barman en extra pour qu'il lui remplisse à nouveau et fixa du regard la jeune femme. "On s'est croisés rapidement, ça fait un bail, tu partais et j'avais à peine eu le temps de te saluer. Comment elle va l'autre blonde ? J'ai plus d'nouvelle depuis quelques jours." fit le jeune curieux en sirotant sa boisson. Bon, c'est vrai que sa pote flic lui manquait un peu. D'habitude il pouvait toujours compter sur elle pendant ce genre d'occasion, c'était les moments où ils pouvaient se mettre la mine et rigoler comme des cons. Il était presque perdu sans sa chieuse préférée. Enfin ! Tandis qu'il écoutait Taron râler et Max parler, Wesley se permit de chercher des yeux d'autres gens qu'ils connaissaient. Il y avait Cara, c'était pas mal pour commencer. Bon sang, pourquoi il y avait autant de personnes ?



« Le coup le plus rusé que le diable ait jamais réussi, c’est de faire croire à tout le monde qu’il n’existait pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Max Anderson
Modératrice
Métier : SWAT et Police de Boston (BPD)
Informations :
Véhicule : Dodge Challenger de 75
Inventaire : Pistolet 'Kimber of America', Fusil à pompe et couteau militaire
Jeu 1 Fév - 19:22


Animation - Trouble



Une chose est sûre : il y a foule ce soir. A croire que ne pas respecter le couvre-feu soitquelque chose d'excitant pour les gens ici. Ou alors c’était simplement le fait que pour une fois il y avait un évènement pour les empêcher de songer à ce qui se passe actuellement en ville et dans le reste du monde. Pour Max en tout cas c’était cette deuxième option. En tant que représente de l’ordre, ce n’était pas très sage de ne pas respecter les règles établies pour le plus grand bien de tous. Mais après des mois tendus et en étant toujours mobilisée, la jeune femme n’en pouvait plus : elle avait besoin de respirer, se détendre et surtout arrêter de penser. Du moins, elle y arrivera plus facilement avec une bière en main mais le barman tarde à s’approcher d’elle. Ses doigts pianotent légèrement contre la surface du bois quand ce dernier décide finalement à s’approcher d’elle. Sauf que quand il ouvrit la bouche, ce fut pour une blague qui ne fit que légèrement sourire Max. Elle leva les yeux au ciel brièvement avant de tout de même prendre la peine de lui répondre. —C’est plutôt autre chose que je désire et soyons franc, vous ne seriez pas à la hauteur., plaisanta-t-elle à son tour. Elle n’aimait pas l’attention, certes, mais elle n’était pas pour autant farouche à toute approche. —Dans ce cas j’aimerais une bière, ça ira ? Vous avez ça en stock j’espère ?

C’est à ce moment-là qu’un jeune homme se mêla à la discussion. Le ton familier qu’il employait et le qualificatif qu’il adresse à l’homme derrière le bar laissait deviner que les deux hommes se connaissaient. En tout cas, la réplique de cet intrus fit sourire Max, qui répondit sincèrement à sa question ayant elle aussi la même impression. — On pourrait presque croire que c’est une approche ça aussi, mais oui, effectivement, on se connaît., répondit-elle avec une moue sans pour autant préciser l’origine de leur précédente rencontre. — Ouais c’est ça, sa colloc’., confirma la jeune femme en souriant. On finit enfin par lui tendre une bière et elle remercia le barman au passage avant d’écouter la suite de propos du jeune homme. —Ouais j’me rappelle de ce jour. Et ouais, ça commence à dater effectivement. C’était bien avant ce bordel dehors. Elle avala une gorgée de bière qui passa difficilement. — C’est .. euh, t’es pas au courant ? , dit-elle un peu gênée. Non qu’elle ne veuille raconter la vie de sa coloc’ au premier qu’elle croise mais bon, vu qu’il était chez elle une fois, il devait bien connaitre Heather. — Elle a eu quelques soucis… du genre elle s’est un peu fait tirer dessus. Ça aurait pu vraiment mal finir mais par chance elle est sortie d’affaire. Mais du coup elle est coincée à l’hôpital. Tu devrais lui passer un coup de fil ou même aller la voir, j’suis sûre que ça lui ferait plaisir. Ou pas.Mais au moins ça lui ferait une distraction et une nouvelle personne à questionner sur les nouveautés autour de cette grippe de malheur.






I'm bad at love, but you can't blame me for tryin'. You know I'd be lyin' saying you were the one, that could finally fix me. Lookin' at my history, I'm bad at love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Animation - Trouble
Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» logiciel animation gif
» Persona 4 The Animation
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Apocalypse :: Allston :: Fenway Kenmore-
Sauter vers: