Partagez | 
 

 Another day in paradise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hannah P. Dickens
avatar
Métier : Galeriste et artiste
Informations : ✯C'est une artiste dans l'âme
✯Elle gère une galerie d'art
✯Elle est mère et épouse
✯Le père de son fils est sous injonction de la cour, mais il tente de retrouver ses droits de visite avec son fils
Véhicule : Ford edge 2014 rouge

Jeu 16 Nov - 3:43

Another day in paradise
Hannah & Christa



Même en partant plus tôt, elle avait réussi à arriver en retard à la galerie. Ce n’était pas de mauvaise volonté, mais partir de la maison pour aller porter Dean à l’école et ensuite traverser les rues bondées de la ville pour aller bosser, ce n’était plus possible. Les gens étaient tellement… désagréables, même au volant et avec les policiers, ambulanciers et autres qui circulaient sans arrêt, c’était imbuvable. Pourtant, malgré son retard, elle prit le temps de passer chercher café et viennoiseries au coin de la rue. Heureusement, ça se faisait à pied, comme ça, elle pouvait dire adieu au trafic pour un petit moment. De plus en plus de boutiques souffraient en ville, tout le monde craignait la grippe qui courrait, mais que pouvait-on faire de plus que continuer d’avancer ? Il y aurait un vaccin, un jour. Aussi bien faire rouler un peu l’économie locale avec le sourire.

Elle était donc arrivée en retard, mais être la patronne avait cela de bien, personne n’en avait rien dit et en prime, tout le monde était ravie d’avoir une petite douceur. Elle n’était pas la seule à être coincée dans le trafic tous les matins, elle ne l’oubliait pas. La journée s’annonçait tranquille, mais agréable. Ils recevraient quelques articles à mettre en vente et un nouvel arrivage pour une exposition. Ils devaient commencer à voir comment ils organiseraient la soirée, l’emplacement des œuvres, c’était son activité favorite, fallait bien l’avouer. Elle avait donc prit le temps d’ouvrir chaque caisse à l’aide d’un pied-de-biche pour découvrir la beauté des œuvres qu’elle aurait à mettre en valeur. Elle adorait cette artiste, elle allait avoir un plaisir indéniable à organiser cette soirée. Elle releva finalement les yeux quand des pas s’approchèrent, la musique avait fait place à un énième message alarmant à la radio qu’elle n’écoutait plus depuis le temps. C’était simple, toujours la grippe. Ce n’était qu’une grippe vorace, pas la fin du monde quand même… « Oui ? » elle avait pris les devants, attendant patiemment et avec le sourire l’information manquante : « Y a une personne pour toi à l’avant » . C’était le genre d’information qui pouvait faire plaisir ou inquiéter, mais elle était plus du genre à prendre plaisir à recevoir de la visite. Alors, elle rangea rapidement son dossier, gardant en tête les images de chaque œuvre qu’elle devrait afficher.

Une fois à l’avant, son sourire s’agrandit encore un peu plus quand ses yeux se posèrent sur Christa. Elle avait pris l’habitude de discuter d’art avec elle et c’était toujours un moment fort agréable. Elle s’avança donc, chaleureuse vers la femme, rajoutant un simple « Salut, ça va ? » . Une phrase toute simple, mais tellement importante. Si c’était pour parler d’art, elle était prête, si c’était pour parler d’autre chose, elle l’était aussi. Une fois le monde extérieur oublié, elle était toujours de très bonne humeur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christa M. Halloway
avatar
Métier : Journaliste
Informations : A une petite sœur, Shea. - Manipule très bien les mots - Passionnée de lecture - Est du genre solitaire
Véhicule : KYA Cerato
Armes : /

Jeu 16 Nov - 16:56

Choisir la vie, choisir un boulot, choisir une carrière, choisir une famille, choisir une putain de télé à la con, choisir des machines à laver, des bagnoles, des platines laser, des ouvres boites électroniques. Choisir la santé, un faible taux de cholestérol et une bonne mutuelle, choisir les prêts à taux fixes, choisir son petit pavillon, choisir ses amis. Choisir son survet’ et le sac qui va avec, choisir son canapé avec les deux fauteuils, le tout à crédit avec un choix de tissu de merde, choisir de bricoler le dimanche matin en s’interrogeant sur le sens de sa vie choisir de s’affaler sur ce putain de canapé et se lobotomiser au jeux télé en se bourrant de McDo. Choisir de pourrir à l’hospice et de finir en se pissant dessus dans la misère en réalisant qu’on fait honte aux enfants niqués de la tête qu’on a pondu pour qu’ils prennent le relais. Choisir son avenir, choisir la vie.

Je réalise peu à peu que c'est le choix que j'ai fait en acceptant ma situation. Je me suis faite à l'idée que ma mère n'est pas prête de me reparler de si tôt, que malgré mes efforts pour lui expliquer les raisons qui m'ont poussé à me séparer de l'entreprise, la porte resterait fermée quoi qu'il arrive. Je me suis faite à l'idée que Shea est la seule famille qu'il me reste à présent, et que je me dois de veiller sur elle. Pour la première fois dans ma vie, je me sens libre de mes choix, de prendre des décisions sans avoir à être jugée. Mais, pour la première fois je ressent aussi la peur de me louper, car cette fois-ci, il n'y a plus de filet de sécurité.

Tiens, en parlant de ma petite-sœur, je pense lui avoir trouvé une sacrée opportunité pour se faire connaître un petit peu plus. Même si sa notoriété sur la toile est grandissante, il y a toujours moyen de viser plus haut. Elle a du talent, et ses œuvres méritent d'être partagées d'une autre façon que par l'intermédiaire d'un écran. Il y a quelques temps, je suis tombée sur cette galerie d'art... et c'est là qu'a germée l'idée. Pourquoi pas une exposition ? Alors bien entendu, comme à mon habitude, aimant les choses bien faites, je me suis pointée plusieurs fois pour tâter un peu le terrain. J'y connais peut-être pas grand chose en matière de peinture, pour moi cela s'apparente à donner mon avis - c'est beau ou c'est moche - mais la gérante, elle, semble être un puits de connaissances sans fond. On a pu échanger à plusieurs reprises, enfin... je l'ai surtout écouté parler je dirais, me partager sa passion dans le domaine.

Aujourd'hui, je compte bien essayer de lui introduire l'idée. Arrivant à l'accueil, je demande donc à voir Hannah, qui ne tarde pas à venir me retrouver. Et on peut dire que la blonde est assez rayonnante de bonne humeur, sa posture chaleureuse et son sourire contagieux. « Je vais bien, et vous ? » lui répondis-je en lui retournant un sourire tout aussi radieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah P. Dickens
avatar
Métier : Galeriste et artiste
Informations : ✯C'est une artiste dans l'âme
✯Elle gère une galerie d'art
✯Elle est mère et épouse
✯Le père de son fils est sous injonction de la cour, mais il tente de retrouver ses droits de visite avec son fils
Véhicule : Ford edge 2014 rouge

Sam 18 Nov - 5:50

Another day in paradise
Hannah & Christa



Le travail était le travail. Elle était agréable et professionnelle avec tout le monde, cherchant toujours à faire de son mieux. Ce qui était pratique, c’est qu’elle n’avait aucun mal à l’être et ce, tout le temps. Elle était de nature rayonnante et tout allait parfaitement bien dans sa vie. Bon d’accord, il y avait quelques ombres au tableau, comme son ex qui commençait à parler de garde partager, mais ce n’était pas la fin du monde. Elle avait sa galerie, elle arrivait à continuer de la faire fonctionner malgré les incidents en ville et le couvre-feu, aussi bien profiter du moment présent et garder le sourire dans ce petit monde parfait qu’était le sien.

Elle fut heureuse qu’on vienne la chercher pour accueillir une connaissance. Elle adorait son job, mais sortir de son bureau avait toujours quelque chose d’agréable. Genre, passer d’Hermite à personne sociable était agréable. La personne qu’elle s’apprêtait à saluer n’était pas réellement une amie, plutôt une personne intéressée par l’art avec qui elle adorait en parler. Parler d’art était son sujet de conversation préférée, encore et toujours, c’était sa passion et en ce moment, elle avait des nouveautés qui ne passeraient certainement pas inaperçues. S’il y avait bien une chose qu’elle aimait, c’était parcourir le monde des artistes pour trouver de petites perles rares ici et là. C’était une façon agréable de passer le temps et en prime, elle pouvait appeler ça du travail, quoi demander de mieux ? Elle ne roulait peut-être pas sur l’or grâce à son métier, mais elle arrivait à vivre et Peter gagnait suffisamment pour pallier le manque durant les périodes creuses. Elle n’aurait surement pas prit autant de risque seule, mais avec l’aide de son mari, elle pouvait s’épanouir avec bonheur.

Elle avait donc accueilli comme il se doit Christa, se permettant de rajouter un simple « Parfaitement bien, merci. » à son retour de politesse. Voilà, c’était la base et elles étaient maintenant lancées. Il faudrait trouver comment continuer la conversation maintenant, mais elle n’avait pas réellement peur de ne pas y arriver. Elle était en territoire connue, elle ne manquait pas de ressources pour discuter un moment. Elle continuait de sourire, demandant gentiment : « Alors, que me vaux l’honneur de cette visite ? Envie de parler d’art ? Acheter une toile ? J’en ai de magnifiques qui viennent d’arriver. » et en prime, c’était vrai. Elle venait de recevoir un lot de très jolies toiles qu’elle comptait bien vendre pour le plaisir des yeux de leur futur propriétaire. Aussi bien travailler à faire des heureux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christa M. Halloway
avatar
Métier : Journaliste
Informations : A une petite sœur, Shea. - Manipule très bien les mots - Passionnée de lecture - Est du genre solitaire
Véhicule : KYA Cerato
Armes : /

Mar 16 Jan - 12:39

Hannah. Un vrai rayon de soleil, c'est le genre de personne qui arrive à te mettre à l'aise sans trop de mal, qui vient trouver la faille à travers ta carapace du quotidien pour s'y engouffrer et y laisser à l'intérieur toute sa bonne humeur. Et même si je le voudrais bien, je suis tout bonnement incapable de résister à ce charisme naturel... me laissant submerger par cette vague de légèreté apporté par la jeune femme. J'affiche ce sourire un peu niais alors qu'elle me questionne sur l'objet de ma visite. Une interrogation à laquelle je tarde un peu à répondre, légèrement perdue au fond de mes pensées. « Ah... euh... non pas vraiment. » Moi, venir acheter une toile ? Ça serait envisageable, peut être pour redécorer un peu, pour changer un peu du style de l'artiste qui m'héberge. Le soucis c'est que y'en a déjà de partout chez Shea... tellement que les peintures finiraient par se déclarer la guerre pour récupérer un peu de territoire. « J'ai plutôt un service à vous demander aujourd'hui. »

Je m'improvise comme un agent, cherchant à vendre le travail de l'artiste qui aurait pu m'engager. « J'ai récemment fait la connaissance d'une jeune peintre, et... je trouve que celle-ci possède beaucoup de potentiel. » Bien que ma cadette semble déjà s'être fait une belle réputation sur les réseaux sociaux, je me dis que jouer sur la carte du "talent en devenir" pourrait sans doute intéresser la propriétaire des lieux. Effectivement, si elle en fait la promotion et que cela plaît, elle a tout à y gagner. « J'avais l'idée de trouver un endroit pour exposer son travail. Vous savez... pour qu'elle puisse se faire connaître un peu. » Et qu'elle puisse se rendre compte aussi que son talent mérite un peu plus de reconnaissance. « C'est pas facile de nos jours sans un petit coup de pouce. » Et ça... j'en sais quelque chose.

« Elle tient un blog en ligne. Je peux vous montrer quelques trucs si vous le voulez. » En fait non, je ne lui laisse pas trop le choix. Je sors déjà mon téléphone, pianotant sur les touches pour me retrouver dans l'immense univers connecté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Another day in paradise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paradise City
» Sal Paradise (en attente de validation)
» Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise. ₪ 2 fév, 20h50
» Invitation de l'annuaire White Paradise.
» Andrew J.Livingston ◊ are you lost in paradise my love, or have you found a home?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Apocalypse :: Dorchester-
Sauter vers: